Ses besoins… comment les définir, comment les respecter grâce à la sophrologie?

Ses besoins… comment les définir, comment les respecter ?

 

Hier j’ai entendu une phrase qui m’a frappée.

 

Elle disait : « Je suis prête pour le mariage. Je suis prête à faire passer mes besoins après ceux de l’autre ! »

La jeune femme qui exprimait cette phrase était enjouée en le disant. Elle le disait cela comme étant une voie vers le bonheur pour elle. Mais elle résonna fort en moi !

 

Comment se respecter et respecter l’autre si on s’oublie ?

Comment s’oublier peut-il être une preuve d’amour ?

 

Je transpose cela aussi dans la vie professionnelle, familiale ou amicale. Comment ne pas se prendre en compte soi-même peut-il aller dans le bon sens ?

Aussi bien dans un couple, dans une relation familiale, amicale ou professionnelle, le fait de s’effacer n’a rien de bon.

 

Tout d‘abord au niveau des émotions, s’oublier nous fait réprimer beaucoup trop d’émotions. Nous les gardons bien au fond de nous, mais un jour ou l’autre elles réapparaitront. Mal de dos, mal de ventre, vous savez cet estomac noué qui noue vraiment un jour ou l’autre…

 

On se bloque, du coup on bloque sa respiration. On veut donner son opinion, son avis mais on s’en empêche de peur… de peur de quelque chose.

 

Et voilà, je mets le doigt sur les peurs… Elles ne devraient pas nous guider ces peurs, mais nous alerter sur une situation qui ne nous va pas et qui provoque une émotion ou des sensations désagréables en nous et dans notre corps.

Travailler sur ses peurs, et les dépasser et bien plus bénéfique que de rester dans l’imaginaire de ce que la personne en face doit penser, ou ressentir, alors que nous ne sommes ni dans sa tête ni dans son corps.

 

Faire passer ses besoins avant ceux de l’autre n’est pas bénéfique sur le long terme. Autant s’écouter, travailler sur ses peurs et gagner en confiance. On peut très bien se faire accompagner par un professionnel pour cela.

 

En sommes nous avons tous des besoins, il suffit de les identifier, de les intégrer et de les respecter.

 

Le besoin d’écoute, le besoin de reconnaissance, le besoin d’échanges, celui d’être satisfait, etc.

En les connaissant, on se révèle et on se développe.

 

Et faire évoluer ses besoins en fonction de l’autre et avec l’autre, dans la communication et l’échange serait sans doute plus positif que d’oublier les siens en faveur de l’autre…

 

 

Tout ceci ne restant que mon humble avis. J

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0